Rony Joaquin Figueroa, Marianne Lataillade, Mara Dupas © Maxime Côté
École de danse contemporaine de Montréal - Espace Orange

25, 26, 27, 28 MAI 2022 - 19H

Présenté par
105 minutes

Alan Lake + Xián Martínez + Ti Nguyen

Les danses de mai, Opus 2022

Arrivés au terme de trois années de formation et au seuil de leur entrée dans le monde professionnel, les interprètes finissants de l’École de danse contemporaine de Montréal danseront pour une dernière fois sous l’égide de leur Alma mater à l’occasion des Danses de mai, Opus 2022. La directrice artistique et des études Lucie Boissinot a invité Alan Lake, Xián Martínez et Ti Nguyen en vue de créer des œuvres originales.

Directrice artistique Lucie Boissinot

Chorégraphes Alan Lake, Xián Martínez, Ti Nguyen

Conseillère à la création et à l’interprétation Isabelle Poirier

Interprètes André Abat-Roy, Meihan Carrier-Brisson, Aliénor Chamoux, Chanel Cheiban, Maéva Cochin, Clémence Dinard, Nolwenn Duhaut, Mara Dupas, Anna Duverne, Aurélie Ann Figaro, Benjamin Harvey, Débora Huynh, Rony Joaquin Figueroa, Nûr Khatir, Marianne Lataillade, Alexandre LeBlanc, Nils Levazeux, Carlos-Alexis Mendoza, Marianne Murphy, Isabelle Sue Pilette, Valentine Rousseau, Jérôme Tremblay-Lanthier, Zoé Uliana, Jérôme Zerges

La création de la pièce de Xián Martínez a été rendue possible grâce à l’entente Pays Basque-Québec, signée par l’École de danse contemporaine de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Dantzaz, Tabakalera et Gipuzkoako Foru Aldundia – Gipuzkoako Dantzagunea.

La création de la pièce de Ti Nguyen a été rendue possible grâce au soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec en collaboration avec les Pépinières Européennes de Création.

Interprète, chorégraphe, réalisateur et créateur en arts visuels, Alan Lake étudie d’abord les arts visuels pendant cinq ans et obtient un diplôme d’études collégiales et un baccalauréat en arts visuels. Ses médiums de prédilection sont alors la sculpture, la peinture, l’installation et la vidéo et ses recherches visent à rendre l’objet et l’image malléables, souples, organiques et « dansants », ce qui l’amène naturellement à la danse contemporaine. Il entreprend donc et obtient une technique en Danse-interprétation en 2007 à l’École de danse de Québec. Dès lors, il se consacre à la danse, mettant son expérience et sa pratique pluridisciplinaire au service du mouvement, et présente son travail de chorégraphe à Québec, à Montréal, ailleurs au Canada et en Europe.

Né à Vigo en 1996 (Espagne), Xián Martínez Miguel est formé en chorégraphie et en interprétation au Conservatoire royal de danse Mariemma à Madrid. Membre de la compagnie Dantzaz entre 2019 et 2021, il a également pris part aux processus créatifs de Martin Harriague (Kibbutz Contemporary Dance), Viata Osojnik (Slovénie), Fernando Hernando Magadán (Nederlands Dans Theater 2). Il a eu l’occasion d’interpréter le répertoire de chorégraphes tels que Malandain, Galili, Kuindersma, Kor’sia ou Pite. Il collabore avec les créateurs Laida Aldaz, Proyecto Larrua et Carmen Larraz dans le cadre de la plateforme Atalak (Pays basque). Depuis juin 2021, Xián est danseur indépendant et fait partie de la production Idomenée du chorégraphe Martin Harriague, présentée à l’Opéra de Lille en France ainsi qu’au Staatsoper Unter den Linden à Berlin. Parallèlement à sa carrière d’interprète, il s’adonne à la création chorégraphique. Ses dernières pièces Con/Sin/In-Tacto créées au sein de résidences de la Compañía Nacional de Danza, et Pioneras soutenue par le gouvernement de Navarre et présentée au Festival DNA’20 (Espagne), sont actuellement en tournée. Parmi ses prochaines créations, on compte Nun Zira? pour Kultza (Espagne) et Yellow Lemon pour l’École de danse contemporaine de Montréal.

Ti Nguyen développe une pratique chorégraphique basée sur différents processus de recherche, de création et d’interprétation entre danse et théâtre contemporain. Son travail s’appuie sur les réalités qui l’entourent et qu’elle tente de capturer, tout en s’inspirant de l’architecture d’objets et de matériaux visuels et sonores. Entre 2011 et 2018, elle a collaboré en tant qu’interprète à la recherche et la création auprès de Farm in the Cave International Studio, une compagnie de théâtre physique basée à Prague. En 2016, elle a été nommée interprète de l’année par Opera Plus et Czech Dance Platform pour sa performance dans Disconnected. Elle travaille également en qualité d’enseignante et de chorégraphe dans le cadre de projets de théâtre, de danse et de cirque contemporains en Europe.