Katia-Marie Germain © Olivier Desjardins
OFFTA - Espace Vert

29 MAI 2022 - 20H

30 MAI 2022 - 13H

L’ordre des pièces peut être modifié sans avis préalable.

Une coprésentation avec
1re œuvre - 40 minutes

Katia-Marie Germain

Chambres [premier cycle]

Prenant comme point de départ les effets de la couleur sur nos perceptions, Chambres [premier cycle] s’intéresse au rapport à l’intime, à la mémoire et aux habitudes. Sous les couleurs changeantes, les scènes présentées opèrent de lentes métamorphoses vers l’abstrait. Le banal et l’extraordinaire s’y côtoient dans un panorama chorégraphique et visuel. L’intime s’ouvre ainsi sur l’extérieur; la chambre devient paysage. À la frontière de la danse et des arts visuels, entre la performance et l’installation chorégraphique, Chambres [premier cycle] est la première étape de travail d’un projet qui évolue à travers différentes interprètes.

Performance, chorégraphie, conception vidéo Katia-Marie Germain

Conception sonore Laura Moore

Direction technique et régie Charlotte Gervais

Regard extérieur Ginelle Chagnon, Marie-Gabrielle Ménard

Conseils vidéo Dominique Hawry

Collaboration à la recherche Gabrielle Surprenant-Lacasse, Lucie Vigneault

 

Avec le soutien du Conseil des arts du Canada, Conseils des arts et des lettres du Québec

 

Résidences de création Place des Arts, Circuit-Est centre chorégraphique, Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce

Katia-Marie Germain est une chorégraphe-interprète basée à Montréal. Adoptant une approche interdisciplinaire, elle utilise les stratégies de composition des arts visuels pour interroger le champ chorégraphique. Par le mouvement, la scénographie et la lumière, elle crée des environnements qui déjouent les perceptions des danseur·ses et des spectateur·rices. En résultent des œuvres qui captent le regard, invitant à la contemplation et au dépaysement.

2de œuvre - 30 minutes

Camille Paré-Poirier

Quelqu’une

À 91 ans, Pauline commence à perdre la mémoire. Camille, 22 ans, termine sa formation de comédienne et emménage à Montréal. Dans un CHSLD de Côte-des-Neiges, elle rend visite à sa grand-mère chaque semaine. Poussée par une intuition, elle l’enregistre.

De 2016 à 2020, elles apprivoisent ensemble le deuil à venir, sans se douter qu’une pandémie les guette. De cet archivage poétique, une question jaillit: comment raconter une mort ordinaire?

Comise en scène Camille Paré-Poirier, Nicolas Michon

Conception sonore Marie-Frédérique Gravel

Interprétation Camille Paré-Poirier

Production Camille Paré-Poirier

 

Résidences de création LA SERRE – arts vivants, Espace Le vrai monde?

Camille Paré-Poirier est comédienne, autrice et performeuse. Depuis sa sortie de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2016, elle s’intéresse aux ponts entre l’approche documentaire et la poésie. En attendant que ces ponts lui permettent de payer son cell, elle peaufine ses compétences de serveuse dans un restaurant d’Outremont. En 2021, elle publie son premier livre, Dis merci, aux éditions de Ta Mère, et produit le spectacle audio Quelqu’une d’immortelle, disponible sur toutes les plateformes de baladodiffusion.