Illustration de Donna (@donna.verygoodgirl) pour le LABdiff 2
LABdiff

ÉDIFICE WILDER | ESPACE VERT

16 MARS 2024 - 19H

17 MARS 2024 - 16H

18 MARS 2024 - 19H

-

TARIF: 20$

Amara Barner + Antonin Desmarais-Godin + Taminator

LABdiff 2

Enfilez vos pantoufles, allez vous chercher un verre et découvrez trois propositions artistiques en chantier lors d’une soirée éclatée et conviviale pour la saison inaugurale du LABdiff! Suite à une recherche exploratoire de trois semaines dans notre underground bien à nous, l’Espace Vert, les artistes vous offrent le fruit de leurs expérimentations sous forme de présentation publique. Avec ce nouveau modèle de présentation, Tangente ouvre les portes de son laboratoire pour cultiver une relation privilégiée et intime entre artistes et spectateur·rices.

20 minutes

Amara Barner

Amara Barner est une artiste multidisciplinaire PANDC (personnes autochtones, noires et de couleur) du Minnesota présentement établie à Montréal. Après avoir déménagé à New York à 15 ans, Amara s’est entraînée et investie dans des projets indépendants partout en ville. Durant son adolescence, elle a voyagé à travers les États-Unis comme assistante à Emma Portner et aux chorégraphes de The PULSE on Tour et Intrigue Dance Convention. À 18 ans, Amara est devenue la plus jeune interprète embauchée par la compagnie montréalaise RUBBERBAND. Elle a ainsi fait partie de tournées internationales des œuvres Vic’s Mix et Ever So Slightly de 2016 à 2021. Depuis, Amara a eu la chance d’être interprète dans les œuvres d’artistes tels qu’Anne Plamondon, Dana Gingras et Elon Höglund. Amara a fait l’objet d’un article dans le numéro de juillet 2020 de Dance Magazine en tant qu’artiste «On the Rise». Amara travaille présentement en tant qu’artiste indépendante et étudie à l’Université Concordia en fibres et pratiques matérielles.

Viscéral·Ritualiste·Ancestral
Portrait de Amara Barner, dans mongrel présenté à Tangente, crédit Emelle Massariol
Amara Barner
Chorégraphie et interprétation
Portrait de Elon Höglund, collaborateur de Amara Barner, crédit Gaelle Leroyer
Elon Höglund
Œil extérieur et production musicale
Portrait de Mathieu Leroux, dans MERIDIAN RESPONSE présenté à Tangente, crédit Julia Marois
Mathieu Leroux
Dramaturgie
Portrait de Sophie Robert
Sophie Robert
Conception d'éclairage
Alisia Pobega
Conseil en mouvement

Soutien financier Conseil des arts et des lettres du Québec

Résidences Studio Mariko Tanabe, Galerie VAV de l’Université Concordia, Danse à la carte, Tangente

Présenté à Bancs d’essai – Circuit-Est (2022), Galerie VAV de l’Université Concordia (2021, 2022)

En tant qu’artiste multidisciplinaire, je m’appuie énormément sur ma compréhension du mouvement comme fondement pour la création. Tout ce que je crée est une chorégraphie d’énergie intentionnelle. Les fibres de mon être physique et les fibres des matériaux que j’utilise dansent ensemble dans l’espace. Ma pratique artistique reflète et examine mes introspections, mes rêves et mes efforts qui visent à nourrir ma vie de guérison et de bien-être. Je chorégraphie pour le corps en usant de passages ouverts centrés vers l’expression d’un état émotif précis. En mélangeant l’art visuel et l’art performance, je cible les routes et points communs qui existent dans toutes les réalités vivantes. Mes installations sont un chaos doux, une douceur qui invite le public à investiguer l’œuvre et leur relation à celle-ci dans des circonstances invitantes. Le chaos est un messager du changement, un élan qui incite à réévaluer ce que l’on connaît ou pas. La couleur est utilisée pour intensifier et stimuler le subconscient. Je suis inspirée par des moments de vie qui sont empreints de dualité, ceux qui nous demandent de ralentir en même temps qu’ils accélèrent notre battement de cœur par excitation. Je suis inspirée par les capacités physiques du corps humain, que j’ai longuement explorées depuis que j’ai commencé à danser quand j’étais enfant. Je suis inspirée par le potentiel, celui déjà réalisé et celui qui n’attend que d’être découvert. Je suis motivée à créer des liens là où d’autres n’en voient aucun. Je suis aussi motivée à partager la lumière là où il semble y avoir que de la noirceur.

Né à Stockholm en Suède, Elon Höglund est un artiste multidisciplinaire qui se concentre principalement sur la chorégraphie, la réalisation et la production de musique. Il a cofondé la compagnie Tentacle Tribe, qui a reçu plusieurs prix et s’est produite en tournées internationales dans plus de 45 pays depuis ses débuts en 2012. Avant la compagnie, Elon a eu une longue carrière d’interprète indépendant, notamment comme soliste pour le Cirque du Soleil. Elon a enseigné d’innombrables ateliers et a été invité en tant qu’enseignant auprès de multiples universités à travers le monde. Il a aussi travaillé en tant qu’œil extérieur pour plusieurs compagnies et artistes internationaux.

Sophie Robert est diplômée du Collège Lionel-Groulx depuis 2014, où elle a étudié la direction technique, la conception d’éclairage et la régie de spectacle. C’est en 2015 que Sophie a fait sa première marque dans le milieu de la danse, comme régisseuse pour la saison 2015-2016 de Tangente. Depuis, elle a eu la chance de travailler comme régisseuse avec plusieurs artistes du milieu de la danse contemporaine, tels que Hélène Renoué, Sébastien Provencher, Claudia Chan Tak, Priscilla Guy, Alexandre Morin, Nate Yaffe et plusieurs autres. Travailler avec tous ces artistes et leurs concepteurs lui a permis d’apprendre beaucoup et de perfectionner son œil de conceptrice d’éclairage. Elle a par la suite eu la chance d’être conceptrice d’éclairage pour certains danseurs exceptionnels de street dances, tels que Krystina DeJean, Yannice Ouellet, Sovann Rochon-Prom Tep, Greg «Krypto» Selinger et tout nouvellement le collectif Open Body. Elle a tout récemment travaillé comme conceptrice d’éclairage en collaboration avec Sarah Wendt et Pascal Dufaux, deux artistes en arts visuels et en danse contemporaine, sur le film d’art Quelque part dans l’inachevé, présenté à Tangente en 2021. Ce projet lui a permis de développer son travail avec l’ombre et la lumière en superposant intensité lumineuse et couleurs. Sophie est toujours à la recherche de nouvelles techniques et inspirations. Elle a même plusieurs projets à venir qui mettent en valeur la danse, le théâtre, l’éclairage et les arts visuels.

20 minutes

Antonin Desmarais-Godin

Antonin Desmarais-Godin est un artiste multidisciplinaire basé à Tiohtiá:ke (Montréal). Son intérêt pour les arts de la scène s’est d’abord développé à l’orée de l’âge adulte lors d’un voyage en Europe, où il eut la piqûre pour les arts du cirque par l’intermédiaire de communautés alternatives. Si sa pratique s’est davantage orientée vers la danse et le mouvement contemporain au fil des années, elle n’en demeure pas moins largement inspirée du cirque. Le travail chorégraphique d’Antonin interroge le concept de virtuosité, les violences inhérentes au dépassement des limites corporelles ainsi que les nouveaux seuils de conscience que cela engendre. Il est également interprète pour les Productions Carmagnole au sein du spectacle Les Érotisseries et étudiant au baccalauréat en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal.

Viscéral·Physique·Expérimental
Portrait de Antonin Desmarais-Godin, dans le LABdiff 2 présenté à Tangente, crédit Abigail Lavigne
Antonin Desmarais-Godin
Chorégraphie et interprétation
Portrait de Stéphanie Decourteille, crédit Helena Valles
Stéphanie Decourteille
Conseils artistiques
Portrait de Andrew Turner, collaborateur de Antonin Desmarais-Godin, crédit Justin Desforges
Andrew Turner
Conseils artistiques
Portrait de Sophie Robert
Sophie Robert
Conception d'éclairage
Adrien Poulin
Conception sonore

Résidences Espace Ouvert, Tangente

L’artiste et pédagogue Stéphanie Decourteille fonde à Montréal en 2018 le programme en danse et création contemporaine Big Bang, et cofonde un an plus tard l’organisme de soutien aux artistes du mouvement Espace Ouvert. Formée professionnellement en ballet et en danse contemporaine, et stimulée par plus de 25 années de carrière à titre d’interprète, de chorégraphe et de formatrice sur les scènes locales et internationales, Stéphanie place l’épanouissement des artistes professionnel·les et préprofessionnel·les (danse, cirque, théâtre, performance…) au cœur de ses engagements artistiques et culturels. Dans chacune de ses postures de directrice artistique, de conseillère à la création ou d’enseignante du mouvement, Stéphanie Decourteille œuvre pour que les démarches soient valorisées, que les acquis soient perfectionnés et que toutes formes d’expression soient encouragées.

En laissant ses études en histoire et philosophie derrière lui, Andrew Turner est accepté, de façon inexplicable, au Département de danse de l’Université Concordia en 2001. Comme interprète, il danse pour les compagnies Par B.L.eux, O Vertigo, Human Playground, PPS Danse, Trial and Eros, Pigeons International et Maribé sors-de-ce-corps, parmi d’autres. Également chorégraphe, il présente son travail en Europe, aux États-Unis, au Mexique, et un peu partout au Québec. Il reçoit plusieurs prix et bénéficie de résidences de création en Suède, en Allemagne, en Suisse et au Centre de Création à Banff. En 2020, il complète sa maîtrise en danse, avec mention d’excellence, à l’Université du Québec à Montréal.

Sophie Robert est diplômée du Collège Lionel-Groulx depuis 2014, où elle a étudié la direction technique, la conception d’éclairage et la régie de spectacle. C’est en 2015 que Sophie a fait sa première marque dans le milieu de la danse, comme régisseuse pour la saison 2015-2016 de Tangente. Depuis, elle a eu la chance de travailler comme régisseuse avec plusieurs artistes du milieu de la danse contemporaine, tels que Hélène Renoué, Sébastien Provencher, Claudia Chan Tak, Priscilla Guy, Alexandre Morin, Nate Yaffe et plusieurs autres. Travailler avec tous ces artistes et leurs concepteurs lui a permis d’apprendre beaucoup et de perfectionner son œil de conceptrice d’éclairage. Elle a par la suite eu la chance d’être conceptrice d’éclairage pour certains danseurs exceptionnels de street dances, tels que Krystina DeJean, Yannice Ouellet, Sovann Rochon-Prom Tep, Greg «Krypto» Selinger et tout nouvellement le collectif Open Body. Elle a tout récemment travaillé comme conceptrice d’éclairage en collaboration avec Sarah Wendt et Pascal Dufaux, deux artistes en arts visuels et en danse contemporaine, sur le film d’art Quelque part dans l’inachevé, présenté à Tangente en 2021. Ce projet lui a permis de développer son travail avec l’ombre et la lumière en superposant intensité lumineuse et couleurs. Sophie est toujours à la recherche de nouvelles techniques et inspirations. Elle a même plusieurs projets à venir qui mettent en valeur la danse, le théâtre, l’éclairage et les arts visuels.

Adrien Poulin est un artiste sonore basé à Montréal. Que ce soit comme collaborateur ou compositeur-interprète, sa pratique de la musique s’inscrit dans le désir de raconter une histoire. Un récit qui se tisse (et se détisse) au fil des rencontres, des tournées, des frissons et d’une collection d’expériences professionnelles auprès de troupes de danse et de divers artistes musicaux. Il est diplômé de l’Université de Concordia (2021) en études jazz et, depuis, étend sa pratique vers de nouveaux horizons.

20 minutes

Taminator

Taminator, alias Valérie Chartier alias Lady Maddripp, cumule une large expérience en danse depuis 40 ans, allant du ballet, jazz, contemporain, hip-hop, house et waacking au krump. Taminator est une pionnière du krump au Canada et une leader influente et reconnue mondialement dans ce mouvement. Elle a voyagé à travers le monde pour participer à des compétitions, enseigner et juger des événements de calibre international. Taminator est également la directrice générale et artistique de l’organisme à but non lucratif Montreal Krump Alliance. Elle est également directrice du programme éducatif et artistique LeadHers, qui vise à développer le plein potentiel physique et mental des femmes à travers l’apprentissage des fondations et de l’essence du krump. Elle est également interprète et chorégraphe. Elle a dernièrement été candidate à la saison 3 de l’émission Révolution, chorégraphe et interprète du duo Krump Dualis, qui a été présenté en 2022 à la Maison de la culture Mercier.

Portrait de Taminator (Valérie Chartier), dans THIN présenté à Tangente. Crédit Seyna Rose
Taminator
Chorégraphie et interprétation
Portrait de Alexandra Spicey Landé
Alexandra «Spicey» Landé
Consultation artistique
Portrait de Marion Arinloye
Marion Arinloye aka Big Rulez
Direction musicale
Portrait de Catherine Mathieu, crédit Marie-Eve Larente
Catherine Mathieu
Consultation musicale (violoncelle)
Portrait de Sophie Robert
Sophie Robert
Conception d'éclairage
Vladimir «7Starr» Laurore
Œil extérieur

Résidences Tangente, Nyata Nyata

Présenté au MAI (Montréal, arts interculturels, 2023)

 

Alexandra «Spicey» Landé est une chorégraphe montréalaise et une figure majeure de la danse hip-hop au Québec. Sa passion pour cet art naît dans les années 80 alors qu’elle est toute petite. La relation symbiotique qu’elle entretient avec la culture hip-hop dans son travail chorégraphique constitue l’essence de sa signature artistique. En 2005, elle crée le Festival Bust A Move, qui s’impose comme la plus grande compétition de danses de rue au Canada. La TOHU en devient le codiffuseur. Spicey est aussi interprète et professeure de danse hip-hop depuis presque 20 ans. Désirant pousser ses aspirations artistiques et faire rayonner la création en danses de rue sur les scènes contemporaines, elle fonde en 2015 la compagnie Ebnflōh. Elle s’entoure de complices et de paires qui alimentent son processus créatif. Aujourd’hui, avec Ebnflōh, Spicey construit un langage chorégraphique propre à sa vision. Sa signature artistique, son implication dans la communauté et sa contribution au milieu artistique font d’elle un moteur de la création en streetdance au Canada.

Catherine Mathieu débute l’apprentissage du violoncelle à l’âge de 9 ans dans la classe de madame Kristina Melnyk. Poursuivant sa formation musicale à l’Université de Montréal, elle y obtient un baccalauréat en interprétation (2003) sous la tutelle de madame Thérèse Motard. Passionnée par l’histoire de la musique, elle complète, également à la même institution, une maîtrise en musicologie (2006) ainsi qu’une attestation en pédagogie post-secondaire (2007). Professeure de violoncelle au parascolaire à l’École de musique Vincent d’Indy durant 10 ans, Catherine se produit régulièrement comme violoncelliste dans la région métropolitaine, notamment au sein du Duo Barroco. Rédactrice pigiste pour divers orchestres (OSM, OSL, OSD et OSTR), elle a également récemment collaboré avec la maison de disques Analekta. Boursière de la Fondation de soutien aux arts de Laval à 7 reprises et de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, elle est récipiendaire du prix Lorraine-Vaillancourt ainsi que du premier prix dans la catégorie «cordes 18-25 ans» du Festival de musique classique du Bas-Richelieu. Désirant partager sa passion pour le violoncelle, Catherine a récemment créé PraticoCello, un espace membres pour violoncellistes amateurs où l’on peut apprendre, partager et vibrer au son de son violoncelle.

Sophie Robert est diplômée du Collège Lionel-Groulx depuis 2014, où elle a étudié la direction technique, la conception d’éclairage et la régie de spectacle. C’est en 2015 que Sophie a fait sa première marque dans le milieu de la danse, comme régisseuse pour la saison 2015-2016 de Tangente. Depuis, elle a eu la chance de travailler comme régisseuse avec plusieurs artistes du milieu de la danse contemporaine, tels que Hélène Renoué, Sébastien Provencher, Claudia Chan Tak, Priscilla Guy, Alexandre Morin, Nate Yaffe et plusieurs autres. Travailler avec tous ces artistes et leurs concepteurs lui a permis d’apprendre beaucoup et de perfectionner son œil de conceptrice d’éclairage. Elle a par la suite eu la chance d’être conceptrice d’éclairage pour certains danseurs exceptionnels de street dances, tels que Krystina DeJean, Yannice Ouellet, Sovann Rochon-Prom Tep, Greg «Krypto» Selinger et tout nouvellement le collectif Open Body. Elle a tout récemment travaillé comme conceptrice d’éclairage en collaboration avec Sarah Wendt et Pascal Dufaux, deux artistes en arts visuels et en danse contemporaine, sur le film d’art Quelque part dans l’inachevé, présenté à Tangente en 2021. Ce projet lui a permis de développer son travail avec l’ombre et la lumière en superposant intensité lumineuse et couleurs. Sophie est toujours à la recherche de nouvelles techniques et inspirations. Elle a même plusieurs projets à venir qui mettent en valeur la danse, le théâtre, l’éclairage et les arts visuels.

Vladimir «7Starr» Laurore est un artiste krump de renommée internationale. Il a cofondé le Bzerk Squad, la première troupe de danse krump au Canada et, en 2008, le Gutta Zone, premier grand festival du genre au pays. Il est reconnu pour son engagement communautaire et a également lancé sa carrière musicale en 2021 avec son album solo intitulé Diff Diff. Il a également présenté le solo Krump Anima/Darkroom en collaboration avec Lucy May, une première dans la communauté de krump canadienne et même internationale.