École de danse contemporaine de Montréal

ÉDIFICE WILDER | ESPACE ORANGE

24, 25, 26, 27 MAI 2023 - 19H

-

Discussion avec les artistes le 25 mai

Présenté par
60 minutes

Marie Chouinard + Jacques Poulin-Denis

Les danses de mai, opus 2023

Arrivés au terme de trois années de formation et au seuil de leur entrée dans le monde professionnel, les interprètes finissant·es de l’École de danse contemporaine de Montréal seront à l’affiche des Danses de mai, opus 2023. La directrice artistique et des études Lucie Boissinot a obtenu le privilège de reprendre l’intégralité de la pièce Le Cri du monde de la chorégraphe Marie Chouinard. Au programme également, 20 412 pas pour la paix, création issue du répertoire de Jacques Poulin-Denis.

Direction artistique Lucie Boissinot

Chorégraphies Marie Chouinard, Jacques Poulin-Denis

Conseil à la création et à l’interprétation Isabelle Poirier

Interprètes Méanne Belisle, Gabrielle Boudreau, Laura Brisson, Alec Charbonneau, Sphynx Church, Meggie Cloutier-Hamel, Émile de Vasconcelos-Taillefer, Coralie Fortier, Camille Huang, Mya Métellus, Audric Raymond, Tommy Lee Salvas

La chorégraphe Marie Chouinard parcourt le monde comme soliste pendant 12 ans avant de fonder, en 1990, la COMPAGNIE MARIE CHOUINARD. Ses œuvres à la signature avant-gardiste s’inscrivent pourtant dans la durée et figurent au répertoire de grandes compagnies de ballet internationales. Marie Chouinard crée une technique de danse et jouit d’une grande réputation de coach auprès des interprètes. Réalisatrice (films, applications, œuvres de réalité virtuelle), autrice (Zéro Douze), artiste visuelle (photographie, dessins, installations), elle crée aussi les scénographies, les costumes et les éclairages de ses œuvres scéniques. Elle reçoit une trentaine des plus prestigieux prix et honneurs et son nom fait son entrée dans Le Robert en 2011. Elle a fondé les Prix de la Danse de Montréal en 2011 et est nommée directrice de la danse à la Biennale de Venise de 2017 à 2020. Marie Chouinard prépare une exposition solo pour la réouverture du Musée d’art contemporain de Montréal.

Jacques Poulin-Denis est un chorégraphe et un artisan des arts de la scène à l’imaginaire décalé. Ses œuvres abordent la puissante vulnérabilité et la résistance de l’humain face à l’engrenage de nos systèmes modernes, l’autodétermination de l’individu et sa capacité – parfois faillible – d’agir sur sa propre vie. Sa démarche chorégraphique, teintée de théâtralité, se caractérise par l’influence de sa formation musicale et par la création de dispositifs (prothèse, machine, senseur) sur lesquels le mouvement s’appuie pour générer une forme de chorégraphie assistée, faisant écho à son propre handicap. Son travail a été présenté dans une vingtaine de villes canadiennes ainsi qu’aux États-Unis, en Europe et en Asie. Artiste associé à l’Agora de la danse jusqu’en 2022, ses œuvres les plus récentes incluent On/Off (2022), Punch Line (2020), Running Piece (2018) et l’installation chorégraphique Train-Train (2021), présentée au Musée d’art de Joliette. Développant une approche de création interdisciplinaire qu’il enseigne régulièrement sous forme d’ateliers, Jacques Poulin-Denis est également un proche collaborateur de la chorégraphe Mélanie Demers à titre d’interprète et de concepteur sonore. En 2009, il fonde Grand Poney, compagnie interdisciplinaire dont il assure la direction générale et artistique.