Julianna Bryson dans Les danses de la mi-chemin de l'École de danse contemporaine de Montréal, photo de Julie Artacho
École de danse contemporaine de Montréal

ÉDIFICE WILDER | ESPACE ORANGE

7, 8, 9, 10 DÉCEMBRE 2022 - 19H

Présenté par
105 minutes

Igor Calonge + Darryl Tracy + Charlie Prince

Les danses de la mi-chemin + Fly 2022

L’École de danse contemporaine de Montréal présente le spectacle Les danses de la mi-chemin, mettant en scène ses interprètes de deuxième année. À mi-parcours de leur formation artistique, les étudiant·es présenteront des œuvres originales signées Igor Calonge et Darryl Tracy. Également, dans le cadre du laboratoire de création Fly dédié à l’insertion professionnelle, six interprètes récemment diplômé·es de l’EDCM présenteront une création de Charlie Prince.

Direction artistique Lucie Boissinot

 

Les danses de la mi-chemin

Chorégraphies Igor Calonge, Darryl Tracy

Conseil à la création et à l’interprétation Anne Le Beau

Interprétation Rosalie Boivin, Gabrielle Bouchard, Léa Boudreault, Julianna Bryson, Victor Burdet, Angélyk Delisle-Hevey, Ambre Dupuis, Jean-François Gilède, Tom Godefroid, Alice Jackson, Clodie Lambert, Rosalie Lamoureux, Sarah Manipou, Charlotte Mégardon, Manon Scialfa, Jules Talavera, Alex Turcotte, Anna Vauquier

La création de la pièce d’Igor Calonge a été rendue possible grâce à l’entente Pays Basque-Québec, signée par l’École de danse contemporaine de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Dantzaz, Tabakalera et Gipuzkoako Foru Aldundia – Gipuzkoako Dantzagunea.

 

Laboratoire de création Fly

Chorégraphie Charlie Prince

Interprétation André Abat-Roy, Catherine Bellefleur, Philippe Dépelteau, Mara Dupas, Alexandre Leblanc, Molly Siboulet-Ryan

Igor Calonge (Donostia-San Sebastián, 1974) a suivi une formation de danseur avant de débuter sa carrière professionnelle au sein de compagnies espagnoles comme Provisional Danza, Cía Daniel Abreu, Cía Fernando Hurtado, Hojarasca Danza, Ciento cincuenta cuerdas, etc. Parallèlement, il poursuit également sa formation dans de prestigieuses écoles espagnoles et européennes. En plus de sa carrière d’interprète, il commence en 2001 à créer ses propres chorégraphies sous forme de petits formats. Il a expérimenté la création en s’associant à différents collectifs d’artistes qui développaient leur travail dans le cadre du défunt Arteleku Arts Center à San Sebastián. En 2010, il crée sa compagnie Cielo rasO en vue de faciliter l’écriture de productions plus larges, ainsi que de poursuivre son travail d’enseignant qui très tôt a été soutenu par Dantzagunea, le Service de danse du gouvernement régional de Gipuzkoa, par le Département de la culture de la ville de San Sebastián, DonostiKultura, ainsi que par le gouvernement basque.

Basé à Toronto, Darryl Tracy est à la fois chorégraphe, interprète, producteur et membre senior du corps enseignant de la School of Toronto Dance Theatre. En tant qu’interprète, il a créé de nombreux rôles pour des chorégraphes canadiens de renom. De 1998 à 2006, il a assumé la direction artistique de Four Chambers Dance Projects aux côtés d’Heidi Strauss, où tous deux ont fait appel à des chorégraphes établis pour des commandes de duos. Ils ont été nominés dans la catégorie performance de l’année en 2009 pour le prestigieux prix canadien Dora Mavor Moore pour le projet avec la compagnie italienne Déjà Donné. Darryl a dansé pour la compagnie Sylvain Émard Danse durant plus de quatre ans. Il a lui-même créé plus d’une trentaine d’œuvres au fil des ans, que ce soit sous forme de productions autogérées ou de commandes chorégraphiques. Plus récemment, il a chorégraphié pour Connection Dance (NB), George Brown University (Toronto), The School of Toronto Dance Theatre et Sawdon Dance (Winnipeg). Il conçoit aussi des créations in situ dont les plus récentes ont été vues au Rhubarb Festival et à Nuit Rose. Il a été nommé pour le K.M. Hunter Award en 2013. En tant que danseur, il a pris part à une tournée canadienne avec les créations de Lesandra Dodson et de Marie-Josée Chartier. Darryl travaille également à temps partiel comme neurophysiothérapeute.

Charlie Prince (1991) est un performeur et chorégraphe Libanais. Il s’intéresse à la place qu’occupe le corps dans l’imaginaire post-colonial et au corps employé comme moyen de subversion et de résistance aux legs coloniaux. Il cherche, par la forme, à concevoir l’origine dans un espace imaginé, vers l’abîme d’un futur fantasmé, et à progressivement insuffler un élan capable de mettre à mal toute forme de nostalgie culturelle, devenant ainsi sujet plutôt qu’objet de l’histoire. En tant que danseur, il a notamment collaboré avec Benoît Lachambre, La Biennale di Venezia (sous la direction de Marie Chouinard) et Montréal Danse, et il travaille avec Omar Rajeh – Maqamat (Liban/France) en tant que performeur et chorégraphe depuis 2016. Son travail chorégraphique a été présenté dans plusieurs festivals, dont SPRING Festival et Dansmakers (Pays-Bas), Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis (France), Vancouver International Dance Festival (Canada), Oktoberdans (Norvège) et BIPOD (Liban). Il est lauréat du Prix de la Fondation Boghossian au Liban (2018) décerné par la Villa Empain à Bruxelles, prix soulignant l’excellence en danse et en performance. Charlie est également diplômé de l’Université McGill en musique.