École de danse contemporaine de Montréal

5. 6. 7. 8 DÉCEMBRE 19H

Présenté par

70 minutes

Dany Desjardins + Lucas Viallefond

Les danses de la mi-chemin

L’École de danse contemporaine de Montréal présente le spectacle Les danses de la mi-chemin, mettant en scène ses étudiants de deuxième année. À mi-parcours de leur formation artistique, les étudiants présenteront des œuvres originales signées Dany Desjardins et Lucas Viallefond.

Chorégraphes Dany Desjardins, Lucas Viallefond

Interprètes Catherine Bellefleur, Christophe Benoît-Piau, Sophie Carl, Julianne Decerf, Philippe Dépelteau, Louise Gamain, Benjamin Harvey, Lauranne Heulot, Luce Lainé, Aaricia Laperrière-Roy, Maude Laurin-Beaulieu, Alexandre Leblanc, Tiffany Leclair, Marie Levêque, Joanie Michaud, Amanda Petropoulos, Marie-Maxime Ross, Valentin Rosso, Molly Siboulet-Ryan, Alexandre Smith, Angélique St-Pierre, Alicia Toublanc

Directrice artistique Lucie Boissinot

Directrice des répétitions Tassy Teekman

Dany Desjardins amorce sa démarche artistique très jeune à travers le dessin et le théâtre. Après ses études en arts visuels à Alma, il complète un programme en danse à Drummondville et poursuit ses études à l’École de danse contemporaine de Montréal (anciennement LADMMI). Depuis 2007, Dany a travaillé pour la Compagnie Marie Chouinard, PPS Danse, Daniel Léveillé Danse, Compagnie Dave St-Pierre, le GroupedArtGravelArtGroup, Danse K par K, Maribé – sors de ce corps, et collaboré avec les chorégraphes Catherine Gaudet, George Stamos, David Pressault et Kathy Ward. En 2007, il présente sa composition Shitoi & Dordur à Tangente (série Danses Buissonnières). Puis, il participe aux Festivals Quartiers Danses (anciennement Transatlantique) et Vue sur la relève, et remporte avec cette même pièce la bourse Cirque du Soleil en 2008. Sa deuxième création All villains have a broken heart est à nouveau programmée à Tangente (Danses Buissonnières 2008) avant d’être à l’affiche du OFFTA en 2009. Également, Dany reçoit une bourse du CALQ qui le conduit en résidence de création à Berlin d’où naîtra le solo On Air présenté à Tangente, ainsi qu’à Piss in the pool et au festival Quartiers Danses. Par la suite, c’est au théâtre La Chapelle qu’il présente POW WOW en 2011, puis le solo Winnin’ en 2014, et la pièce Sang Bleu en 2018, co-création avec l’artiste contorsionniste Andréane Leclerc. Il collabore parallèlement avec la compagnie La Tortue Noire à titre de conseiller aux mouvements et crée la pièce Daidalos en 2012.

Formé au Conservatoire Supérieur de Paris (CNSMDP), Lucas Viallefond obtient son Certificat d’Interprétation mention Très bien en 2009. Il y interprète des pièces de Preljocaj, Sokolow, Nikolaïs, Taylor, Bastin, Gallotta, Bagouet, Boivin, Larrieu avant de fréquenter la Folkwang Hochschule. Sa carrière l’amène à collaborer avec la compagnie Beau Geste à l’occasion de plusieurs évènements présentés au Maroc et au Japon, puis danse également au théâtre du Châtelet à Paris. Il a fait partie de l’équipe du Centre chorégraphique national d’Angers (répertoire Cunningham) et de l’ensemble du Folkwang Tanzstudio (répertoire Reinhild Hoffmann, Malou Airaudo, Stephan Brinkmann). En qualité de chorégraphe, Lucas a créé des pièces pour un soliste du StaatsBallett Berlin, puis pour les étudiants de la Taipei National Université of the Arts à Taïwan, pour le Ministère de la Culture, entre autres. Depuis 2010, Lucas a enseigné au sein de diverses institutions internationales, à savoir au Ballet Preljocaj, aux danseurs du Bolchoï, à l’École de danse du Ballet de l’Opéra National de Paris, à l’Opéra de Metz, mais aussi en Autriche, Allemagne, Australie, Singapour, Corée, Israël, Londres, Hongrie, Suisse, Hong Kong, Canada, Belgique, Inde.