Résidences
& recherche

Avec le nouvel édifice Wilder, une nouvelle ère arrive : nous bénéficions à présent d’espaces de diffusion bien à nous ! Au terme d’une consultation auprès d’artistes en danse, nous avons décidé de répondre à un besoin émanant du milieu, et d’ouvrir l’accès à nos espaces pour des travaux de recherche, de création, et de répétition. Nous croyons qu’être diffuseur, c’est avant tout permettre la rencontre entre une œuvre artistique et un public. Mais encore faut-il rendre possible le travail de création et faire émerger des contextes favorables à l’innovation. Nos projets de résidence et recherche nous permettent de garder au quotidien un lien avec les artistes et se déclinent sous la forme de trois volets différents : le programme Studio Libre, les Habitations, et une « artiste en résidence ».

Artiste en résidence

Isabelle Boulanger / Compagnie La Grande Fente

La formule « artiste en résidence » permet à un artiste sélectionné, dont nous croyons au potentiel de développement chorégraphique, de bénéficier d’une résidence pour deux ans. En échange de cet accueil dans nos murs, l’artiste devra  inviter le citoyen à poser son regard sur le travail en studio. Depuis janvier 2017, c’est Isabelle Boulanger (Compagnie La Grande Fente) qui est notre première artiste en résidence. Ayant collaboré avec Tangente dans le cadre d’activités scolaires développées avec Culture +, notamment pour le programme Une école accueille un artiste, Isabelle dispose de blocs d’heures pour initier un travail de création.

Habitations

Habitation #1, #2…!

Occupation, squat, espace de libre-expression, sont autant de qualificatifs qui peuvent caractériser nos Habitations. Nouveau dispositif rendu possible par notre emménagement au Wilder, les Habitations permettent à des artistes de se regrouper l’espace d’une semaine pour imaginer un travail de laboratoire. Sans aucune pression de production et sous la forme d’une résidence sèche (c’est-à-dire sans implication technique ni soutien), les Habitations entendent répondre à un besoin du milieu de la danse d’avoir la possibilité d’explorer ensemble, d’occuper l’espace-temps et de créer une communauté d’expérimentation, de réflexion. Ces temps de recherche feront chacun l’objet d’une journée ou d’une après-midi « portes ouvertes » destinée au public curieux.

Studio libre

Dialogues

Studio Libre est un projet de recherche initié en 2013 par Lynda Gaudreau, chorégraphe, commissaire et chercheure, dans la continuité des projets Clash et In Limbo qui étaient consacrés à la réflexion critique sur le processus de création. Chaque année, plusieurs artistes interdisciplinaires (chorégraphes ou non) bénéficient, via Studio Libre, de rencontres avec Lynda Gaudreau, sous la forme d’un mentorat et d’activités artistiques dédiées à l’exploration de leurs projets individuels. Ce travail de recherche donne lieu à une présentation ouverte au public en fin de saison, qui constitue une occasion parfaite d’appréhender la création en art vivant. Misant sur la collaboration et la mise en commun des ressources artistiques, Studio Libre met en place un environnement dirigé « par des artistes pour des artistes », où théorie et pratique sont indissociablement liées.

Cette année, l’axe dialectique de l’édition 2016-2017 DIALOGUES est : Collaborer, « commissarier », organiser et créer la danse.

DIALOGUES s’intéressera à la pratique de 5 artistes de création qui occupent également des fonctions de collaborateurs et de commissaires en les réunissant autour d’un projet artistique commun. Cette édition mettra en lumière les nouvelles pratiques contemporaines en commissariat de l’art vivant et se penchera sur les multiples formes émergentes de la collaboration en danse.