OFFTA / moteur + Normal Desires

ÉDITION 2018

moteur

Enora Rivière

30 MINUTES

moteur met en dialogue un corps dansant et un film-texte.
moteur propose au spectateur-lecteur une plongée dans le métier et la pensée du danseur tout en le renvoyant à son propre corps et à son imaginaire.
moteur joue sur les niveaux de perception.
moteur parle de corps, de spectacle, de bouffe et d’émotion entre autres mais il n’y a ni fumée, ni engin.
Et si la conscience n’était que fiction ?

Conception, texte, interprétation Enora Rivière

Accompagnement Clarisse Chanel

Conception sonore Benoist Bouvot

Montage Jean-Philippe Derail

Régie Clarisse Chanel, Marie Mougeolle

Photo Chloé Larivière

Vidéo bande-annonce Jean-Philippe Derail, Ivan Chaumeil

Production Le Salon

Avec le soutien de DRAC Ile-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication (France)

Résidences de création Programme de résidence croisées Québec-France de Circuit-Est centre chorégraphique et de La Briqueterie – Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, Micadanses (Paris), Ménagerie de Verre (Paris), Centre National de la Danse (Pantin)

Enora Rivière est danseuse, chorégraphe, écrivaine et chercheuse. En septembre 2013 paraît son premier livre intitulé ob.scène, récit fictif d’une vie de danseur, texte dont le prolongement chorégraphique éponyme est créé en décembre 2014. Avec le projet moteur, elle affirme sa démarche d’auteure tout autant chorégraphique que littéraire et poursuit ses recherches sur l’articulation du langage et du mouvement.

Normal Desires

Emile Pineault

35 MINUTES

Sur scène, une figure seule est en constant débordement, ses contours troublés par une extase cinétique. L’impact, le flux, la répétition, la contrainte, la compression, la poussée, la chaleur, la vibration nous font voyager à travers une série d’états et d’espaces affectifs. Mobilisant non seulement le corps, mais aussi les puissantes technologies de cet espace théâtral, Normal Desires partage une expérience sensorielle de l’acrobatie, à la fois subtile et intense.

Mise en scène et interprétation Emile Pineault

Conception lumière et scénographie Julien Brun

Conception son Joël Lavoie

Conseils dramaturgiques  Sebastian Kann

Regard extérieur Peter James

Photo Julien Brun

Vidéo bande-annonce Simon Garant

Coproduction Danse-Cité

Avec le soutien de Conseil des Arts et des Lettres du Québec

Résidences de création Fondation L’Abri (Genève), Jakta78 (Prague), Monument-National

Entre dramaturgie, sensorialité, sexualité, corporéité et recyclage de sa pratique acrobatique, Emile Pineault se penche sur l’acrobatie en tant que pratique masochiste. Une pratique qui transcende la dialectique habituelle douleur/plaisir : l’acrobate laisse une place prépondérante aux sensations. Il fait de l’acrobatie une expérience partagée, aussi viscérale et palpable pour le spectateur que pour l’acrobate.

PRÉSENTÉ PAR LA SERRE - ARTS VIVANTS DANS LE CADRE DU OFFTA