Forces vitales

La danse urbaine à la rencontre de la poésie, de la philosophie et de la spiritualité

WHEN THE CLOCK STRIKES ME + ONE DAY SOONER + ALBEIT

Greg "Krypto" Selinger

30 minutes

C’est bien au delà du pouvoir spectaculaire des figures de break dance, de la force et des limites de la contorsion physique que s’illustre ce chorégraphe-interprète. Loin de la démonstration et du show off, il propose une exploration sincère des liens complexes entre les mots, le mouvement et le sens profond de notre existence sur terre. À la recherche des gestes incarnant ses propres écrits et ceux du poète hip hop Saul Williams, ce futuriste partage avec nous un discours sur les grands postulats de la physique quantique, de la philosophie de la conscience. Peut-on inverser le processus de vieillissement ? Peut-on assurer la pérennité éternelle de notre existence sur Terre ? Le corps amplifie les mots. Nous rions et réfléchissons. Il se transforme, il bondit, se tort et sa virtuosité jaillit. Une telle performance peut-elle nous conduire à voir le monde avec une nouvelle perspective ?

Chorégraphe et interprète Greg “Krypto” Selinger

Conception des éclairages Sophie Robert

When the Clock Strikes Me est une tentative de partager, le plus fidèlement possible, une citation qui m’est chère. Prenant en considération le nombre de mots qui férocement concurrencent pour notre attention via les médias sociaux et nos maladroites tentatives de communiquer verbalement, j’ai décide de me servir d’un medium qui m’est propre afin de faire résonner les mots de Saul William. J’ai longtemps voulu partager publiquement ce poème et lorsque j’ai été approché par les producteurs du Festival 100Lux hip hop, j’ai vu l’occasion parfaite pour ce faire. Mon processus s’est principalement constitué de nombreuses récitations du texte original simultanément accompagnées d’improvisation gestuelle. J’ai ensuite approché Victor Quijada, qui m’a joint en studio dans le rôle de répétiteur. Victor m’a propose d’analyser minutieusement les patterns récurrents dans mes improvisations ainsi que les synchroniques sémantiques émergeant de la fusion de vocabulaires, verbal et gestuel. C’est ainsi que la pièce s’est consolidée.

La singularité qui définit la gestuelle de Gregory Krypto Selinger ainsi que son style éclectique font de lui un incontournable de la scène breakdance montréalaise. Son travail se caractérise par l’exploration incessante des potentiels inexploités du vocabulaire gestuel du style breakdance. Ayant été inspiré par les pionniers du breakdance contemporain, Gregory est devenu, en 2009, interprète pour la compagnie Solid State Breakdance Collective et à chorégraphié le trio Still Milking the New Sacred Cow sous le mentorat de Victor Quijada. Son solo autobiographique A Piece of: My Heart (Breaking) à été présenté à Montréal, à Québec, en Ontario, en Allemagne et au Mexique. En 2015, il a été interprète pour la compagnie The Dietrich Group ayant un rôle remarquable dans la pièce This is a Costume Drama. Présentement, il est interprète pour la compagnie Alias Dance Project et il dirige un solo mettant en scène la légende du breakdance Jacob Kujo Lyons lequel sera présenté au théâtre MAI en 2016.

Sophie Robert est diplômée du Collège Lionel Groulx depuis 2014, où elle a étudié la direction technique, la conception d’éclairage et la scénographie.  À la sortie de l’école, Sophie a produit plusieurs conceptions d’éclairage pour plusieurs metteurs en scène tels que Alice Ronfard, Emmanuel Schwartz et plusieurs autres petites compagnies de théâtre montréalaises.  C’est en 2015 que Sophie a fait sa première marque dans le milieu de la danse, comme régisseure pour la saison 2015-2016 de Tangente. Durant cette période, elle a pu découvrir un tout nouveau milieu de création, la danse contemporaine. Travailler avec tous ces artistes et leurs concepteurs lui a permis d’apprendre beaucoup et de perfectionner son œil de conceptrice d’éclairage. Sophie est toujours à la recherche de nouvelles techniques et inspirations, elle a même plusieurs projets à venir qui mettent en valeur la danse, le théâtre, l’éclairage et les arts visuels.

IN YOUR PRESENCE : LABYRINTH + ABSOLUTION + INJOY

Daniel Wook Jun & Abdel-Hanine "Abnormal" Madini

30 minutes

Wook signifie « illuminer » en coréen. C’est aussi le nom et la mission existentielle de ce chorégraphe-danseur passionné. Dans cette célébration, il nous guide à travers sa quête spirituelle de la vérité, de la paix et de la liberté ; nous entrons en communion. En mixant les techniques de danse urbaine comme le waving, le popping, l’animation, ou le gliding, ce solo virtuose chargé en énergie prend la forme d’une transe contrôlée. Associé à un travail artistique de lumières, de voix et sur fond de musique gospel et trap, InJoy est un rituel dans lequel nous vivons l’expérience transcendante du moment présent.

Directeur artistique, chorégraphe et interprète pour InJoy Daniel Wook Jun
Co-Créateurs pour Labyrinth Daniel Wook Jun, Abdel-Hanine « Abnormal » Madini
Interprètes pour Labyrinth Daniel Wook Jun, Abdel-Hanine « Abnormal » Madini

Interprètes pour Absolution Abdel-Hanine « Abnormal » Madini
Conception des éclairages Benoit Larivière

Daniel « Wook » Jun, artiste coréen, est venu s’installer à Montréal en 2007. Il y a trouvé ses inspirations et nourri ses racines en tant que danseur, artiste, et entité. Ce qui a commencé comme une flamme naissante de fascination est rapidement devenu un passe-temps amusant, une forme de thérapie, puis une obsession, et finalement un exercice viscéral dans la découverte de soi et d’expression. Son attirance particulière envers le popping l’a poussé plus profondément dans sa forme d’art et de la culture. Daniel faisait partie d’un crew de popping, « Chaos » 2009-2015, a traversé la fournaise du ROKMC de 2010 à 2012. Par ailleurs, il est diplômé de l’Université McGill en 2014. Depuis lors, il a travaillé avec le Cirque du Soleil, et pour de nombreux festivals nationaux et internationaux, ainsi que PRIUM – une compagnie de danse de rue sous la direction de Handy  » Monstapop  » Yacinthe. Son nom coréen signifie « luminaire » ; et cela est précisément la mission de WOOK.

Né à Montréal le 17 mars 1993 de parents algériens, Abdel-Hanine Madini alias Abnormal danse depuis son enfance. Il fait la connaissance du Robot/Animation/Popping et pratique ces styles depuis maintenant 6 ans. Ce fut un coup de foudre instantané. Depuis il a su se faire un nom, dans le milieu de la scène de danse urbaine montréalaise. Il a été finaliste de la compétition Bust A Move catégorie Popping en 2014, gagnant de la compétition La Preuve à deux reprise (édition 2014 et 2016). Il a travaillé à plusieurs reprises avec le Cirque du Soleil, notamment pour le 30ème anniversaire et pour le Macy’s Thanksgiving. La vie, pour lui, est un processus dont le but est de chercher et acquérir du savoir pour grandir. La danse est son point de départ.

En 2009, après 15 ans en informatique, un choix s’impose, continuer dans le même domaine après une mise-à-pied massive, ou vivre sa passion dans son métier. Benoit Larivière choisit le chemin de la passion et s’inscrit dans une formation de technicien de scène. À travers les projets, petits et gros il trouve sa voie dans la conception d’éclairage. 2014 marque le début de collaborations en théâtre et la conception des éclairages des soirées Passerelles 840, du département de danse de l’Uqam. Depuis, il travail avec les compagnies de danse Tentacle Tribe et Ebnfloh, Monstapop, Andrea Pena et la compagnie de théâtre “Les écorché vifs”.